Actualités régionales

Solastalgia créé aux Champs Libres en ouverture du Festival TNB

07 novembre 2019 à 10h00 Par Radio Caroline
Solastalgia
Crédit photo : Capture d'écran twitter

Solastalgia : néologisme inventé en 2003 par le philosophe australien Glenn Albrecht pour décrire une forme de détresse psychique ou existentielle causée par la modification brusque d’un environnement familier.Antoine Viviani et Pierre-Alain Giraud réalisent une expérience immersive en réalité mixte pour éprouver le vertige et la tension entre, d’un côté, la croyance indéfectible de notre société dans le progrès technologique et d’un autre le désastre écologique dont il est désormais unanimement admis qu’il questionne la survie de notre espèce. Équipé d’une combinaison de cosmonaute, le public est invité à explorer la surface d’une Terre devenue inhabitable. Seul un mystérieux nuage de lumière semble hanter ce monde. Avant leur extinction, les dernières générations ont inventé une machine qui leur permet de revivre à l’infini, comme des hologrammes parfaits, un souvenir de leurs vies.
Au casting, on retrouve Arthur Nauzyciel pour qui Pierre-Alain Giraud a réalisé les films de L’Empire des lumières (2016) et La Dame aux camélias (2018), Anne Brochet, Mehdi Belhaj Kacem, parmi d’autres personnalités des arts et des sciences. Pierre-Alain Giraud revient à Rennes pour une troisième saison consécutive accompagné d’Antoine Viviani avec qui il collabore en 2015 sur le film Dans les limbes (In Limbo), sélectionné et primé dans plus de 50 festivals internationaux. L’installation immersive Solastalgia poursuit un questionnement entamé avec ce film sur la dimension existentielle de notre rapport à la technologie.
Créé aux Champs Libres en ouverture du Festival TNB, Solastalgia sera visible jusqu’en mars 2020.

Tout savoir sur le festival